vendredi, 09 août 2019 00:00

Une aide financière qui sème la discorde

Un tarif préférentiel pour l’utilisation des embarcations de la Ville par les cadets de Chambly a été le centre d’un débat lors de la dernière séance du conseil de ville du 6 août.

Depuis deux ans, les cadets de Chambly profitent d’une gratuité sur la location d’embarcations pour leur activité nautique annuelle d’une durée de deux heures au centre nautique Gervais-Désourdy.

Cette année, la nouvelle administration a voulu mettre un frein à cette pratique en votant plutôt un rabais de 50%, ce qui a soulevé des inquiétudes chez certains conseillers indépendants tels que Serge Gélinas et Jean Roy.

Le conseiller Mario Lambert expliquait la position de Démocratie Chambly lors de la dernière séance du conseil comme étant une volonté de rendre l’accès à une aide municipale plus égalitaire.

« L’idéologie de Démocratie Chambly c’est que nous voulons que tous les organismes puissent demander de l’aide pour l’organisation d’une activité avec les mêmes chances que les autres. [...] Je suis malheureux de voir que les conseillers adversaires n’ont pas encore sauté dans le train de Démocratie Chambly de l’égalité pour tous. », avait alors déclaré le conseiller Mario Lambert.

Le parti a depuis publié, via sa page Facebook, sa position officielle qui explique qu’une politique plus globale et égalitaire verra bientôt le jour et que les cadets est un organisme fédéral subventionné qui ne mérite pas le même traitement qu’un organisme purement local.

Cette façon de voir les choses contraste avec celle du conseiller Gélinas, qui voyait dans ce don de temps de navigation, un retour d’ascenseur bien mérité.

« C’était la moindre des choses d’offrir deux heures de gratuité à nos jeunes des cadets. C'est un organisme qui fait beaucoup de bénévolat et est un programme génial pour le développement de nos jeunes », a expliqué Serge Gélinas en entrevue. 

Félix Lebel