mardi, 23 avril 2019 10:28

Christian Picard ne se présentera pas à la mairie

Malgré son intérêt marqué pour la politique municipale, Christian Picard ne se présentera pas comme candidat pour le poste de maire de Chambly le 23 juin prochain, pour des raisons à la fois personnelles et professionnelles.

 

Ce dernier compte bien mener à terme ses engagements pris comme conseiller politique auprès du chef du Bloc Québécois et candidat dans la circonscription de Beloeil-Chambly au prochain scrutin fédéral, Yves-François Blanchet. «Je me suis engagé auprès d’Yves-François Blanchet, qui est un bon ami à moi, et je tiens à respecter cet engagement de façon honorable et complète », a-t-il confié en entrevue au Chambly matin.

 

Au-delà des considérations professionnelles, Christian Picard tient aussi à prendre du temps pour lui, après avoir sacrifié plusieurs aspects de sa vie personnelle lors de la précédente campagne provinciale comme candidat du parti québécois (PQ) dans Chambly.

« La dernière campagne électorale a été très éprouvante, autant au niveau de ma santé physique, mentale que financière. J’y ai travaillé très fort et j’ai fait beaucoup de sacrifices durant plus d’un an et demi. Bien que je sois très fier de ma campagne, ça laisse des marques et je dois prendre du temps pour moi », a expliqué M. Picard.

 

La réalité financière d’une course électorale a aussi été considérée dans sa décision, car il serait très difficile de s’impliquer à temps plein dans une telle tâche sans quitter son emploi. « Durant plusieurs mois cette année, j’ai dû me contenter de peu. En me lançant comme candidat pour le PQ, on m’a fait un ultimatum. Soit je quittais mon travail, soit je quittais la campagne et bien sûr j’ai choisi d’y aller jusqu’au bout. »

 

Un intérêt marqué

Picard confirme que s’il répond aujourd’hui à la question de sa candidature, c’est que l'intérêt y était. L’ancien candidat péquiste aurait reçu plusieurs appuis de ses proches l'incitant à se lancer dans la course à la mairie, mais ses préoccupations personnelles ont pris le dessus. « C’est sûr que c’est quelque chose qui m'intéresse, mais avoir de l'intérêt et la volonté ce n’est pas tout. Il faut aussi avoir la capacité d’identifier si c’est le bon moment et dans ce cas-ci, après réflexion, ce n’est pas le bon moment pour moi. Je vais par contre continuer de m’impliquer dans la vie publique chamblyenne », a-t-il confirmé.

 

Une vision pour Chambly

 

Selon M. Picard, la mise sous tutelle de la municipalité de Chambly est un signe de déficit démocratique et ce dernier souhaite que les citoyens retrouvent leur indépendance municipale par une saine gestion publique. « La tutelle n’est pas une bonne nouvelle pour une municipalité, mais maintenant qu’on peut arrêter d’avoir peur, on peut continuer à avancer comme Ville. Plusieurs enjeux demeurent pour Chambly, tels que la mobilité, le patrimoine, l’environnement et le développement économique! »

 

Dans l’actuelle campagne municipale, aucun candidat n’est pour l’instant officiellement annoncé. Le parti Démocratie Chambly compte bien présenter un candidat prochainement et plusieurs autres prétendants indépendants se penchent sur la question.

 

Félix Lebel