Élections provinciales 2014

Le député de Chambly et critique en matière d’éducation pour la Coalition Avenir Québec (CAQ), Jean-François Roberge, s’est prêté à l’exercice de détailler son plan de gouvernance en éducation en l’étayant d’exemples pour le comté de Chambly. Ce plan ambitieux, qui vise notamment l’abolition des Commissions scolaires, toucherait, dans la circonscription, trois d’entre elles : la Commission scolaire des Patriotes (CSP), la Commission scolaire des Hautes-Rivières (CSDHR) et la Commission scolaire Riverside.

Le député caquiste de Chambly et porte-parole de la deuxième opposition en Éducation, Jean-François Roberge, a publié, hier, son plan de gouvernance scolaire. Il y propose l’abolition des commissions scolaires et leur transformation en centres de services aux écoles.

Le député de Chambly et critique de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière d’éducation, Jean-François Roberge, somme le gouvernement libéral et son ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, de nommer rapidement un protecteur national de l’élève.

Les quelques 11000 éducatrices affiliées à la CSN ont manifesté sous la pluie hier pour protester contre la détérioration de leurs conditions de travail et la lenteur des négociations avec le gouvernement du Québec. Avertis plusieurs jours à l’avance, les parents de 21000 enfants ont dû trouver une solution de rechange.  Conformément au mandat voté à 94%par les syndiquées, le comité national de négociation annoncera éventuellement cinq autres journées de grève à utiliser « au moment jugé opportun.  

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, refuse d'inscrire dans son projet de loi 144 sur l'instruction publique l'obligation pour tous les enfants scolarisés à la maison de suivre le cursus scolaire et les programmes d'études établis par le Ministère et de passer les examens ministériels nécessaires pour l'obtention d'un diplôme. C’est ce qu’indique le député de Chambly pour la Coalition Avenir Québec et critique en matière d’éducation, Jean-François Roberge.

Devant un nombre important d’élèves absents, l’école secondaire de Chambly a dû prévenir les parents, hier, que l’établissement scolaire était ouvert malgré la canicule qui faisait rage.

Page 5 sur 27