jeudi, 18 juillet 2019 08:47

Portrait d'entrepreneur: Location motomarine sport Chambly

 

Richard Véronneau, qui dirige le centre de location d’embarcations de plaisance sur le bassin de Chambly est très fier de l'engouement qui entoure les sports nautiques auquel il a contribué depuis 24 ans déjà.

 

C’est en 1995 qu’il s’est lancé dans l’aventure des motomarines, après être tombé en amour avec l’invention d’origine québécoise, qui permet d'atteindre une liberté quasi totale sur l’eau.

 

« À tous les lundis à Venise en Québec, j’allais faire de la motomarine et je m’amusais tellement. Le contrôle et le sentiment de liberté en conduisant un tel engin sont incroyables. Quand j’ai vu une opportunité s’ouvrir devant moi pour développer le concept sur le bassin de Chambly, j’ai sauté sur l’occasion », a expliqué Richard Veronneau en entrevue près des quais de son entreprise.

 

Alors qu’il gérait le centre de location de motomarine depuis cinq saisons, il a complètement acheté l’entreprise dans le tournant des années 2000.

 

C’est en prenant officiellement les rênes de l’entreprise que M. Véronneau a fait de la promotion de la sécurité nautique, une priorité pour son centre de location.

 

« Après plusieurs années de culture du laissé allé dans la promotion de la sécurité nautique, nous avons mis beaucoup d’effort à instaurer de nouvelles pratiques. La formation que nous offrons à nos clients est tout à fait exemplaire et il n’y a pas eu d’accident depuis au moins les cinq dernières années. C’est un aspect dont je suis très fier. » , expliquait l’homme qui connait le bassin comme le fond de sa poche.

 

Une entreprise à développer

 

Motomarine sport Chambly fait la location de paddle board, de kayak, de ponton, de chaloupe et de motomarine, un stock d’embarcations important qui est renouvellé constamment.

 

Toutefois, M. Veronneau aimerait développer la location de quai pour les embarcations de plaisance privées. Avec des quais qui peuvent pour l’instant accueillir 30 bateaux, il voudrait augmenter ce chiffre à 70 places.

 

« En mettant en vente les motomarines, je m’assure d’avoir toujours le dernier cri pour les clients qui veulent jouir d’une expérience sécuritaire et agréable. Ma compagnie progresse toujours avec ce principe-là. Mais j’aimerais beaucoup développer les places d’amarrage pour les clients résidents. Cela me donnerait un revenu garanti indépendant de la météo ».

 

Cette météo, parfois clémente et parfois cruelle pour la rentabilité de l’entreprise, est un aspect de plus en plus imprévisible selon Richard Véronneau.

 

« Je ne sais pas si c’est un effet des changements climatiques, mais j’ai l’impression que les évènements météo sont dans des extrêmes. La crue printanière est de plus en plus intense tandis que les mois d’août sont chauds et font baisser le niveau de la rivière. J’espère que mon entreprise ne sera pas trop affectée par tout ça », expliquait-il.

 

Contre vents et marrées, Richard Véronneau assure qu’il sera toujours là pour offrir un service de qualité dans le magnifique décor du bassin de Chambly. 

 

Félix Lebel