averses

2°C

Chambly, Qc

averses
Humidité: 94%
Vent: S à 25.75 km/h
mardi, 13 novembre 2018 00:00

Un jour à se souvenir

Dignitaires et militaires étaient sur place. Dignitaires et militaires étaient sur place. Félix Lebel

Il y a 100 ans maintenant que les canons de la première guerre mondiale se sont tus et une commémoration protocolaire eu lieu, le 11 novembre dernier, au parc des Vétérans de Chambly pour en souligner la mémoire. C’est sous le regard des vétérans de la Légion Royale Canadienne 034 Arras Chambly que les différents représentants politiques de la région, des militaires et des citoyens sont venus rendre hommage aux personnes disparues pendant ce tragique conflit.

Après une grande parade militaire sur l’avenue Bourgogne, des couronnes de fleurs ont été apposées sur le monument central du Parc des Vétérans autour duquel se tenaient, immobiles dans le froid, quatre vigiles. Parmi les dignitaires présents se trouvaient entre autres le député fédéral de Beloeil-Chambly, Matthew Dubé et le nouveau ministre de l'Éducation et député de Chambly Jean-François Roberge. « Ce que je retiens d’un évènement comme ça, c’est l’importance de se souvenir. Se souvenir des pertes mais surtout de la paix et à quel point il est important de la préserver » expliquait ce dernier. 

Dans les yeux des vétérans de plusieurs générations présents à la parade, la gratitude et le respect transcendaient toutes paroles.

« Il ne faut pas oublier ceux qui se sont battus pour préserver notre démocratie et nos libertés. C’est bien de le commémorer et je suis content de voir autant de gens réunis ici pour démontrer leur sollicitude » expliquait le maire suppléant de Chambly, Jean Roy, devant plusieurs dizaines de militaires au garde-à-vous. 

En plus des maires et mairesses de Richelieu, de Carignan et de Saint-Mathias-sur-Richelieu, plusieurs représentants d’organismes locaux et nationaux étaient aussi sur place comme le Corps des Cadets 2793 de Chambly, la Gendarmerie Royale du Canada, l’Associations de Hockey Mineur de Chambly et les Chevaliers de Colons de Chambly-Carignan pour ne nommer que ceux-ci.

Félix Lebel