vendredi, 22 mai 2020 07:30

Écocentre de la MRC de Rouville : début des travaux

MM. Guy Benjamin, maire de Saint-Césaire, Jacques Ladouceur, maire de Richelieu et préfet de la MRC de Rouville et Mme Caroline Gagnon, mairesse de Marieville (Photo: courtoisie) MM. Guy Benjamin, maire de Saint-Césaire, Jacques Ladouceur, maire de Richelieu et préfet de la MRC de Rouville et Mme Caroline Gagnon, mairesse de Marieville (Photo: courtoisie)

La MRC de Rouville annonce le début des travaux concernant la construction de deux écocentres sur le territoire.

La pelletée de terre pour officialiser la construction des nouveaux écocentres de la MRC de Rouville a eu lieu le 20 mai dernier sur l’un des chantiers situés à Marieville aux abords de la route 227.

 

  1. Jacques Ladouceur, préfet de la MRC de Rouville et Guy Benjamin, maire de Saint-Césaire, membres du comité écocentre, accompagnés de Mme Caroline Gagnon, mairesse de Marieville, ont procédé ensemble, à cette pelletée de terre qui confirme cet important chantier.

 

« Nous avons travaillé fort au cours de la dernière année afin de structurer la mise en place des écocentres dans la région et nous sommes bien heureux que, malgré la situation actuelle, nous puissions aller de l’avant avec la construction de ces derniers. Dans les circonstances, nous demeurons conscients que certains retards pourraient être engendrés par les fournisseurs, mais nous doublerons les efforts pour offrir un service à la population le plus rapidement possible. La saine gestion des matières résiduelles est une priorité dans la MRC de Rouville et l’arrivée des écocentres répond clairement à un besoin ainsi qu’aux objectifs fixés dans notre Plan de gestion des matières résiduelles révisées 2016-2020 » mentionne le préfet de la MRC de Rouville, M. Jacques Ladouceur.

 

La construction des deux écocentres, respectivement situés à Marieville et Saint-Césaire, permettra à la MRC de Rouville de répondre aux besoins de la population en offrant un service accru en gestion des matières résiduelles.

Cet investissement majeur, de 2 560 000 $, permettra à plus de 3 000 tonnes métriques de matières d’être traitées et valorisées afin de diminuer les quantités envoyées à l’enfouissement.

 

Les deux sites permettront aux résidents de la MRC de Rouville de se départir de certaines matières telles que les résidus domestiques dangereux, appareils informatiques, bois, résidus de construction, de démolition ou de rénovation.

 

D’ici l’ouverture officielle des écocentres, la plupart des municipalités offrent à leur population un site de dépôt à leur garage municipal permettant de récupérer certaines de ces matières, selon des modalités particulières à respecter.

 

Texte de Mathieu Tye