mercredi, 25 septembre 2019 07:45

Le directeur des loisirs de Chambly visé par une enquête de l’UPAC 

Serge Poulin Serge Poulin

Le directeur des loisirs de la Ville de Chambly a été suspendu pour avoir supposément reçu des dizaines de milliers de dollars en pots-de-vin par une compagnie de modules de jeux pour les parcs entre 2003 et 2010.

C’était à titre de régisseur sportif du Service loisirs et culture de la Municipalité que Serge Poulin aurait reçu ces montants. En échange, il aurait favorisé la compagnie Tessier Récréo-Parc, de Nicolet, dans l’obtention de contrats sur le territoire de Chambly.

La décision de le suspendre a été prise par la Commission municipale du Québec (CMQ) vendredi dernier, suite à la divulgation d’éléments d’enquête de l’UPAC sur la Ville de Chambly.

« Suite à une requête qui permet de lever le secret professionnel sur certains éléments d’enquête, nous avons pris connaissance des agissements de M. Poulin le 9 septembre dernier. Le lien de confiance envers la Municipalité étant rompu, nous avons pris la décision de le suspendre indéfiniment. », expliquait Isabelle Rivoal de la CMQ.

Aucune accusation n’a pour l’instant été déposée contre M. Poulin et il était impossible de savoir si d’autres personnes étaient impliquées dans l’enquête.

Jusqu’à maintenant suspendu avec solde, Serge Poulin aura l’occasion de venir s’expliquer devant la Commission concernant ses agissements.

La mairesse de Chambly, Alexandra Labbé n’a pas souhaité commenter la situation.

La compagnie Tessier Récréo-Parc a obtenu dans les dernières années des centaines de milliers de dollars en contrats pour la Ville de Chambly. Récemment, la compagnie a construit l’imposant module de jeux d’eau au parc du Tisserand, d’une valeur approximative de 150 000 $.  

Félix Lebel