Élections provinciales 2014

Le député de Chambly Jean-François Roberge a déposé à l’Assemblée nationale le mardi 6 décembre la pétition réclamant l’ajout des secondaires 4 et 5 à Chambly. Au moment du dépôt, celle-ci a recueilli près de 2500 signatures (versions écrite et électronique), un gage de l’appui massif de la population à cette demande, selon M. Roberge. « Des nombreuses pétitions déposées à l’Assemblée nationale, très peu dépassent les 2 000 signatures, rappelle le député. C’est encore plus significatif considérant qu’il s’agit d’un enjeu exclusivement local». 

Le mouvement lancé début septembre par le député de Chambly Jean-François Roberge pour amener les secondaires 4 et 5 à Chambly connait tout un écho au sein de la population. En quelques semaines à peine, la pétition a déjà récolté plus de 2000 signatures, une performance solide qui démontre bien l’appui massif à cette demande, selon le député. « Depuis mon arrivée à l’Assemblée nationale, j’ai déposé plusieurs pétitions présentées par des citoyens, mais 2 000 signatures pour une pétition traitant d’un enjeu local, je crois que c’est un record», se félicite Monsieur Roberge.

Le député de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans le comté de Chambly, Jean-François Roberge, compte piloter à Québec le dossier des secondaires 4 et 5 à Chambly. C’est ce qu’il a annoncé hier. Il a indiqué qu’il compte interpeller le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, au sujet de l’actuelle pétition qui circule dans Chambly et qui demande au gouvernement du Québec de prendre les mesures nécessaires à l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly afin que l’établissement puisse accueillir les élèves de quatrième et cinquième secondaire de la région.

Pour l’année 2016, Chambly recevra près de la moitié des 29 millions attribués par la Commission scolaire des Patriotes (CSP) pour la rénovation d’écoles existantes et la construction de nouvelles. C’est que la nouvelle école primaire qui ouvrira ses portes en septembre 2016 coûtera 11 792 066 $.

Le député de Chambly, Jean-François Roberge, appuie sans réserve la proposition de son chef François Legault de permettre au Collège militaire Royal de Saint-Jean de dispenser une formation universitaire en français. Il ajoute que cela serait bénéfique pour Chambly.

Le député de Chambly, le caquiste Jean-François Roberge, lance un nouveau livre cette semaine. Et si on réinventait l’école ? est le nouveau titre de celui qui est enseignant de profession et critique en matière d’éducation pour sa formation politique à l’Assemblée nationale.

Page 10 sur 27